CASUAL

Publié le par Brind'Amour

CASUAL



Les Casuals sont des supporters de football ,ils voient le jour vers la fin des années 70 et début des années 80 en Grande-Bretagne.Ils se caractérisent par le port de vêtement de marque européenne d'un certain standing.



        

Casual scene - The 80s & origins


Le début des 80s a vu la naissance du Soccer Casual
, on sortait des marques skinheads et on entrait dans les pulls Pringle, les pantalons Lois et les écharpes Farah et Burberry. La marque était LE truc et plus c'était cher et exclusif mieux c'était. L'article suivant est un bref historique qu'était les vêtements portés par les lads anglais au début des années casual.

Pour commencer la mode des 60s, les jeunes des classes ouvrières étaient heureux d'avoir un look soigné et branché, et les lads (Hooligan)utilisaient les gradins comme scène. Durant le début des 80s, le choix des vêtements étaient limité, dans plusieurs villes, à quelques grands magasins généralistes alors que vous pouviez trouver un Levis dans votre "Tesco" local. C'est pourquoi certaines marques de t-shirt obscures émergent et deviendront essentiel pour le casual: Fila, Lacoste, Tacchini,? Beaucoup de ces vêtements provenaient de l'étranger car à cette époque les clubs Britanniques dominaient l'europe. Par conséquent les Scousers de Liverpool passaient une grande partie de leur temps en France et en Italie à dévaliser ces magasins de marques très recherchées qu'étaient Tacchini, Fila, Ellesse et Lacoste.

Comme le bouche à oreille propage rapidement les nouvelles du phénomène Casual à travers le pays, une sorte d'uniforme commence à émerger. Il devait comprendre certaines marques comme Slazenger, Lacoste, Ellesse, Burberry, Lois, Kappa, Levis, etc. Anorak, pantalon en velours et jean décoloré devenait fréquent dans les trains IC le week-end, au moins aussi fréquent que les trainings. La façon de choisir les bonnes baskets devenait un art en lui-même.

Comme mentionné plus haut les pulls Pringle étaient à une des marques préceptrice du mouvement Casual, avec les survêtements à capuche par-dessus, bien qu'Adidas était une marque populaire survêtements à capuche tout comme Nike et Kappa(spécialement la Kappa bleue). Encore plus bizarrement certains lads portaient des survêtements à capuche Patrick. Quand l'hiver arrivait les survêtements étaient remplacé par les manteaux de ski et les pulls Pringles et Lyle&Scotts étaient remplacés par les pulls de ski Fila et Tacchini. Au même moment les pantalons Lois en velours et les jeans délavé Farrah(parfois avec une déchirure sur le fond pour mieux l'asseoir sur les basket) faisaient leur réapparition.

Alors que le Casual devenait populaire, quelques lads ont passé l'éponge et ont commencé à porter du semi-large(précurseur du look large de la fin des 80s). De nouvelles marques ont alors fait leurs apparitions (Stone Island, Henry Lloyd) et quelques fans de Leeds portaient des casquettes de chasse pour le match?

Le changement de mode entre ce qui était "in" et ce qui était "out" changeait chaque semaine. Ce n'était pas toujours pareil à cette époque car certaines marques étaient lancées pour plusieurs années. A la fin des 80s l'ère Casual était moribonde.

Aujourd'hui beaucoup d'ancien et de nouveau casual sont revenu à l'élégance. Actuellement, l'accent n'est plus seulement mis sur le sportwear, les gens portent plus leurs choix sur Paul Smith, John Smedley et Prada. Mais il y a deux marques qui ont passé le test du temps et sont présente depuis quasi le début jusqu'à ce jour: Lacoste et Burberry.

Un autre article classique du Casual était la veste de golf; Burberry avait le monopole mais à la fin des 80s, il a été remplacé par Ralph Lauren lequel reste "in" pour quelques années jusqu'à ce que chaque Tom, Dick et Harry en ait une; une autre veste de golf classique était la Lacoste tartan mais il n'était pas facile d'en trouver une.

Une marque de basket qui est omniprésente et fascine toujours autant est Adidas car elle continue à vendre du old-school lequel est apprécié tant par les "vieux" que par les "nouveaux" lads.
La technique qui semblait être "rester propre et soigné", évolue et devient "continuer à dépenser plus" car il n'y a jamais rien de bien dans le bon marché.

Casual scene- The 90s

Les marques ont encore changé mais le look est plus smart mais encore Casual. Ralph Lauren était au début des 90s une marque prisée avec ses vestes de golf et ses polos et beaucoup de lads portent encore ces articles. A cette époque, les 16, 17 ans portaient des pulls à 150£ et des chaussures du même prix. Le futur de la scène casual, Stone Island, est entré autour de 1988 mais il n'a réellement démarré qu'à partir de 1990 tout juste et après tout allair de la mode gentille "Pearshapped" à la mode Madchester et Stone Roses.

Une autre marque prisé en masse par les Casual est Hackett et son infâme polo, et en particulier le design avec la crois de St Georges sur le dos. Suite à la qualification de l'Angleterre pour l'Euro 2000, le polo Hackett était porté par une personne sur deux. Un point que les médias ont repris en liant les hooligans Anglais au polo patriotique de Hackett? Ce dernier n'était pas heureux et a jeté cela aux orties, ils ont alors arrêté de produire les polos pour essayer de se distancer des hooligans Anglais, mais ils ont récemment réinstallé la croix de St Georges car leur dernière collection était quelques peu merdique?

D'autres marques sont apparues au cours des 90s dans la scène Casual et elles étaient CP company, similaire à SI mais sans l'écusson, Paul and Shark et Henri Lloyd laquelle était particulièrement populaire auprès des fans du nord et plus récemment une réapparition de deux favorites des 80s, Burberry(a-t-elle jamais disparu?) et Aquascutum; particulièrement la très prisé casquette à carreaux de Burberry. Comme il y avait plus de marque dans le milieu des 90s elles sont restée populaire et plusieurs sont encore présente en masse, cette ère à fait naître l'abondance dans la mode des terraces, certaines marques rentrent entièrement après avoir stagné pendant plusieurs saisons, des nouvelles marques comme Prada, Mandarina duck et YMC; même si on a parfois l'impression que SI, Burberry, Aquascutum et Lacoste ont sponsorisé les tribunes du pays






Voila j'ai trouvé ce témoignage d'un belge qui explique ce que est un Casual (qui n'est pas un synonyme de Hooligan):


[...]Je suis belge, j'ai 39 ans et j'ai pas mal vécu en Angleterre. J'étais skinhead et avec le temps j'ai doucement dérivé vers les casuals. J'y ai rencontré quelques « têtes » pensantes avec qui j'ai compris le vrai esprit.

1) Le casual ne s'habille pas pour passer inaperçu. C'est une des contre vérité les plus répandues. Le casual est un « sapeur » blanc fasciné par les fringues de qualité. Il veut, au contraire, être repéré par ses semblables qu'il tente d'épater par son goût.

2) Le casual est un être cultivé. Avec le foot et les fringues, il est aussi un dingue de musique. Fan de soul moderne dans les années 70/80, il dénichait les productions obscures de modern soul. Cette soif de découverte pour la musique black américaine fait qu'il fût un des premiers blancs à découvrir le hip-hop US. Ensuite, les casuals ont joué un rôle ultra important dans la scène house et dans sa fusion avec le rock (Stoneroses, Happy Mondays). Actuellement, la tendance Liverpool un peu « scruffy » influence fortement des groupes comme The Crescent ou The Burn. Ce ne sont que quelques exemples et les liens musique / casual sont bien plus nombreux (Terry Farley, Peter Hooton, Paul Heaton).

3) Le casual n'est pas nécessairement un adepte de la violence totale. Fanatique de foot, il reste présent lors du coup de poing mais limite souvent son action à la manipulation des hordes de semi-casuals ou des simples hooligans. Certains anciens, trop repérés par la police, vont même jusqu'à des confrontations non violentes. Un magasin londonien (station Angel) bien connu des initiés, voit souvent des affrontements vestimentaires entre groupes rivaux. De chaque côté de la rue, ils se toisent et le lundi, laissent des commentaires sur certains sites privés. Une autre tactique très en vogue chez les plus vieux est le déplacement deux ou trois jours avant un match. Pendant ce temps, le but est de se montrer le plus possible dans des endroits clés (pubs branchés, magasins de fringues, de disques) sans se faire choper par les lads locaux sinon? Il faut montrer sa présence sans violence (sauf si) dans les fringues les plus classes. Donc jamais de Ralph Lauren, ni de Hilfiger. Hérésie. Le top étant de porter une marque que peu de gens connaissent.

En résumé, il faut comprendre que casual n'est pas un synonyme de hooligan. Manifestement, ce n'est pas évident pour tout le monde. [...] Si vous voulez approfondir le sujet « casual », je vous conseille la lecture du bouquin de Phil Thornton « Casual ». Disponible sur Sportspages.co.uk. A+

Lammy
RSCL Fanatic

J'ai pu constater avec surprise que mon blog avait deja attiré quelques personnes (une vingtaine...),même si le nombre de visite m'importe peux au final ça fait plaisir (sisi je vous assure),j'espère que vous allez apprendre beaucoup de connaissance (j'en apprend en faissant,développant...les articles) sur certaines cultures ,mode de vie ...!!!
                                 
                                                                        Peace,Brindamour

Publié dans Culture -...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

angélino 22/12/2009 19:03


tré tré bonne déscription sa fait plaisir de voir autre chose que des connerie sur le net

casu st etienne partout et toujour


Brind'Amour 29/12/2007 13:15

merci pour ces commentaires et de voir que vous vous y retrouver dedans...;Pour Fred Perry et ben sherman un oublie de ma part mais il y a tellement de marque que ...!Si vous voulez apporter vos témoignage c'est avec plaisirs que je le publierais ...Merci & bonne fêtes de fin d'année!

Casu 25/12/2007 20:17

Bien résumé, en espérant que ça puisse éviter les amalgames et les mauvaises interprétations du mouvement .. Bien qu'étant de style casu, j'ai appris divers trucs dans cet article, c'est toujours intéressant!

matdn7 04/12/2007 22:23

très bon résumé même si je suis étonné de ne pas voir cité également Fred Perry et Ben Sherman, en tout cas, un article complet.

Tisba 07/05/2007 00:43

Pas mal ton article sur les casuals boys, j'en suis moi même et ca refléte assez bien le mouvement